dimanche 30 septembre 2012

Orgueil et préjugés


Jane Austen

Synopsis :
Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage : l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennet qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.
Note : 5/5 livres9
Ma critique : Elizabeth Bennet est l'une des cinq filles d'un père qui se préoccupe peu de ses filles et d'une mère dont le seul but et de marier ses filles. Elle rencontre monsieur Darcy et va devoir surmonter ses préjugés, comme il est dit dans le texte. On va essayer tout au long du roman tout comme Elizabeth, de se mettre à la place des autres et de savoir quelle est la vérité.
  Je le dis tout de suite, j'ai adoré. Et je n'oublierais jamais le style si agréable de l'auteur. Maintenant, j'ai vraiment hâte de lire un autre de ces romans Lady Susan. J'ai appris également qu'il y avait plusieurs autres romans de différents auteurs qui peuvent être la suite de ce roman. J'aimerais bien les lire, en partie pour savoir ce qu'est devenu le couple mais surtout pour savoir si le  style des auteurs est digne de celui de Jane Austen, ce dont je doute. Bref, les titres sont Les filles de Mr Darcy d'Elizabeth Aston et La mort s'invite à Pemberley de P. D. James. C'est vrai aussi que les couvertures m'attirent. 
  Pour en revenir au roman, j'aimerais parler des personnages qui ont chacun leur propre caractère. Dans ce roman, beaucoup sont étudiés, presque aucun des principaux (je veux dire beaucoup) ne sont laissés de côté. On voit donc deux genres de personnes : la première, celle à laquelle appartient Monsieur Bennet, celui qui se moque de la deuxième catégorie car justement ils se prennent trop au sérieux. Dans la deuxième, je mets Monsieur Collins, qui atteint le sommet du ridicule au point que ça craint vraiment, ainsi que Madame Bennet qui elle, m'énerve beaucoup. Déjà parce qu'elle ne pense qu'à elle et on le voit bien dans le récit. Bon, c'est vrai que quand Elizabeth lui a annoncé son mariage, la mère m'a vraiment bien fait rigoler, mais ce n'est qu'à la toute fin, avant il faut pouvoir la supporter. Egalement concernant cette famille, les filles sont cinq et ont toutes un caractère différent. Ce qui, évidemment, nous permet de choisir quelle est notre préférée. Je trouve Lydia énervante, Catherine je ne sais pas, elle n'a pas été complètement décrite, Marie paraît trop renfermée sur elle-même donc on n'a pas vraiment envie de l'aimer, Elizabeth réagit rarement comme il faut avec les bonnes personnes, et Jane est douce et c'est pour ça que je la préfère. Bien sûr il n'y avait pas photo, les préférences vont souvent pour les deux aînées, mais j'aimerais bien savoir si il y en a qui ne sont pas de cet avis et aime une des trois cadettes, pourquoi.
  Pour ce qui est du contenu de l'histoire, je ne vais pas trop révéler mon opinion là-dessus car tout le monde en a   un différent et je pense gâcher la surprise. Le roman montre assez bien les importances de l'époque et plus encore que certains romans comme Les quatre filles du Docteur March ou encore Jane Eyre. Dès qu'on entre dans le roman, c'est pour de bon. Les pages défilent et on ne peut plus reposer le livre. On s'amuse, on s'attriste, on se réjoui, on s'étonne, etc. Toutes les émotions passent, ce qui prouve le talent de l'auteur. Bien sûr, il y a plein de fois où j'ai dû m'arrêter dans la lecture car je n'arrivais pas à me concentrer et qu'il y avait trop de bruit. Parfois aussi, on doit relire plusieurs fois la même phrase pour en comprendre le sens, mais l'écriture est si belle qu'on y n'y fait pas vraiment attention. Et maintenant dans ma tête je me mets un peu à penser comme Jane Austen écrivait ! Mais logique que c'est beaucoup moins beau. Bref, déjà dès que Lissy rencontre Darcy, on sait que ça va finir bien. Mais à la fin on commence vraiment à s'impatienter, quelle va être la solution à tous ses problèmes.
  Un véritable coup de coeur que je ne suis pas prête d'oublier et que je ne peux que vous conseiller.
Choisissez l'édition qui vous convient !
3 volumes de chacun 23, 19 et 19 chapitres
Sorti en 1813
bigchallenge.png
challengepalezero
challenge monde livresque

3 commentaires:

  1. Un des meilleurs couples de madame Austen, et la famille Bennet est tellement amusante!

    RépondreSupprimer
  2. Les classiques ne sont vraiment pas mon genre de prédilection, mais je dois avouer que celui-ci est un des meilleurs que j'ai pu lire :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...